ACHATS et MAGASINS :


Nous n’avons pas rencontré de très grands magasins comme les hypermarchés français . Les supermarchés sont des “supérettes”. Il n’y a donc pas de différences de prix importantes entre les épiceries plus ou moins grandes ou modernes...

Les sacs de caisse en plastiques sont généralement payants (jusqu’à 50 centimes selon la qualité ou le magasin... ) et on vous les distribue parfois d’office si vous n’avez pas prévu de cabas. Attention donc à ne pas trop en redemander, et prévoir des stocks au départ si vous voulez vous en servir de sacs-poubelles !
Si, en caisse, vous demandez un sac, on vous sortira une nouvelle note et on demandera le complément...
Chez les boulangers, il est plus fréquent, mais pas systématique, d’offrir un petit sac.

L’eau plate coûte plus cher que l’eau gazeuse : environ 3 KN le litre.
Le vin rouge est plus cher qu’en France, et les premiers prix ne sont pas particulièrement fabuleux, mais ça fait plaisir de boire croate...

Dans les magasins, il n’y a pas un choix énorme même si l’on trouve de tout. Il n’y a par exemple qu’une seule sorte boite de haricots verts (découpés en tronçons !) quelque soit le lieu ou vous faites vos courses.
Je n'ai pas vu en magasin, d'aspartam en poudre...
Il y a des yaourts variés, vendus à la pièce
La composition des produits n'est pas notée en français !
Le pain est meilleur marché qu’en France, et vous trouverez dans les boulangeries des pizzas (tièdes) à un prix très intéressant.
Par contre il n’y aura pas toutes les pâtisseries, croissants, etc... dont vous vous goinfrez peut-être habituellement.
Il y a un choix limité de gâteaux ou viennoiseries :
Avec du fourrage à la pomme =Jabuka, à la confiture (Marmelada), d’autres avec goût indéfini, parfois à la noisette ou aux figues
Il y a aussi des pâtisseries fourrées à la viande, ou au fromage (SIR)
Enfin, des pâtes non fourrées (sortes de petits pains viennois et salés... où le fromage n’est parfois qu’une simple décoration sur le dessus pour donner un peu de goût).

L’accueil est variable, parfois très chaleureux tandis qu’ailleurs on servira peut être d’autres clients avant vous si vous ne vous exprimez pas bien en croate !
Entrez dans plusieurs boucheries pour comparer l’aspect de fraîcheur des produits, c’est plus disparate qu’en France. Il y a du très beau, et du beaucoup moins à quelques mètres plus loin... ne vous fiez pas à votre première boutique pour mettre dans le même panier tous les commerçants.
Il y a un choix moins important qu’en France, mais le prix de la viande est nettement moins cher.
La charcuterie et les blocs de fromage genre Goudda sont coupés à l’Italienne (tranches très fines) comme au Autriche, etc...
Les prix ne sont pas souvent affichés sur les marchés. Quand on leur demande (“Koliko kosta ?” ) et que finalement on n’achète pas, les sourires, s’il y en avait, disparaissent...
Les fruits ne sont pas très bon marché (mais il y avait la sécheresse...)



MARCHANDS DE BORD DE ROUTES :

Montagnes de pastèques (comme en Italie, en Bosnie, ou au Monténégro,...) avec des prix de 2 Kn à 5 Kn le kilo (selon l’éloignement des champs, et surtout le nombre de touristes), mais les pièces pèsent une dizaine de kilos, ça encombre vite le frigo à la fin du repas...
Des bouteilles en plastique d’ 1,5 L ou 2 L pour vendre du vin : le prix annoncé “au litre” va de 10 à 16 Kn
Il y a aussi le Prosek ou d’autres “vins doux”.
La Rakija (alcool fort) ou “schnaps” si on vous parle touriste ! (environ 20-30 kunas le litre)
L’huile d’olive, etc...
Le prix n’est pas souvent affiché, mais après, inutile de marchander, ça ne passera pas !
Et si finalement vous n’achetez pas, vous n’emporterez pas non plus un sourire (vous croyiez au père Noël ?)
On vous fait goûter le vin dans le bouchon de la bouteille... comme aux 40 passants qui vous ont précédé !
Ce pinard parait bon au premier abord, mais au repas, on se rend compte qu’il est excessivement sucré, à tel point que je ne le consommais plus qu’en apéro ou en digestif !
Comme indiqué ailleurs, il vaut peut être mieux choisir un vendeur qui présente des bouteilles qui n’ont plus d’étiquette, cela peut être le signe que la bouteille a été rincée avant remplissage ! ! !

ACHATS DETAXES AUX FRONTIERES :

sans intérêt sauf pour les souvenir oubliés, ou quelques bouteilles de vin Slovène à prix relativement corrects
Camping car CroatieRetour au sommaire des Routeux en Croatie